… dans le flux de l’écrit, traînée de lignes qu’abandonne la barre nictitante à l’écran, avancer, poursuivre le mouvement, enchaîner les lettres puis les mots, les mots puis les phrases, sans jamais occulter le mouvement double, et le coup d’œil dessus l’épaule – refaire sans cesse le chemin pavé de lectures, tout en poursuivant le chemin, son chemin, pas forcément le sien de chemin, puisqu’à une lecture près, à une découverte près il bifurquera le chemin et ne sera donc plus celui que traçaient les références d’avant, les références dont on usé, que l’on a usé – et la continuation, la perpétuation de l’écriture, du chemin que l’on se fraie par le ballet digital en quête de… quoi au juste ? de soi ? la réponse peut être satisfaisante dans une certaine mesure, si l’on considère que ce « soi » ou ce moi soit un moi-soi à construire, toujours à venir, soi-moi d’ici et maintenant en devenir, grappillant l’espace, défrichant non pas la voie, mais une parmi tant d’autres et qui serait l’injonction du soi-moi en devenir au moi-soi actuel : sois moi…

Posted by:Ahmed Slama

Ahmed Slama est écrivain (Remembrances, 2017 ; Orance, 2018) et développe une activité de critique offensive, par des textes et des vidéos, qu'il diffuse principalement sur le site litteralutte.com. A publié, entre autres, Marche-Fontière aux éditions Les presses du réel, collection Al Dante, à commander pour soutenir l'auteur, sa chaîne et le site Littéralutte. À lire la revue de presse de Marche-Frontière.

Laisser un commentaire