… incorporé, in corpore, dans le corps, en quête de ce qui a été amassé, accumulé au fil de l’existence, entassé dans ce corps et ses manières, ce qui nous fait agir, ou comme l’on dit trivialement nous influence, in fluo, tous et toutes prises et pris dans l’écoulement d’un flux, d’influx, toutes et tous sommes – somme toute – la somme de tout ce que nous avons vu, lu, perçu, éprouvé ; la question n’étant pas de se détacher des flux, nous sommes ce que nous éprouvons, nous agissons en fonction – ou par la fiction – de nos perceptions, et si la réponse, et donc la question, était ailleurs, dans la cartographie des (in)flux, des in corpore ; répudié l’être, nous ne sommes pas des êtres, mais des manières d’être, et l’on se prendrait à jouer ainsi avec nos (ré)actions en quête du fil, du ressort intime qui nous a fait agir ainsi à tel ou tel moment, selon telle ou telle situation.

Posted by:Ahmed Slama

Ahmed Slama est écrivain (Remembrances, 2017 ; Orance, 2018) et développe une activité de critique offensive, par des textes et des vidéos, qu'il diffuse principalement sur le site litteralutte.com. A publié, entre autres, Marche-Fontière aux éditions Les presses du réel, collection Al Dante, à commander pour soutenir l'auteur, sa chaîne et le site Littéralutte. À lire la revue de presse de Marche-Frontière.

Laisser un commentaire